Prêt hypothécaire commercial

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Prêt hypothécaire commercial : pour acheter une propriété commerciale.

Les entreprises qui souhaitent réaliser un projet immobilier commercial peuvent souscrire à un prêt hypothécaire commercial.

Prêt hypothécaire commercial : qui est concerné ?

Le prêt hypothécaire commercial s'adresse à tous types d'entreprises, quelle que soit leur taille, mais aussi leur statut, à condition que la demande de financement soit liée à une activité commerciale.

Le prêt hypothécaire commercial peut donc permettre de financer l'achat :

  • d'un immeuble de logements locatifs ou de bureaux ;
  • de magasins, centres commerciaux ou galeries marchandes ;
  • de centre médical ;
  • d'immeubles industriels ;
  • d'un restaurant, bar, café, etc. ;
  • d'un terrain sur lequel est envisagée la construction d'un bâtiment à usage commercial ;
  • des travaux de construction ou d'agrandissement pour un bâtiment à usage commercial, etc.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Principe de ce prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire commercial repose sur la mise en hypothèque d'un bien commercial acheté, construit ou agrandi.

Son montant dépend donc de la valeur du bien commercial, mais aussi du revenu net disponible de l'entreprise.

Le montant du prêt est généralement compris entre 70 et 85 % de la valeur du bien hypothéqué.

Dans de rares cas, il peut aller jusqu'à 100 % et prendre en charge les différents frais liés au prêt.

Il faut cependant savoir que plus le pourcentage du bien est élevé, plus le taux d'intérêt du prêt est important.

Souscription du prêt hypothécaire commercial

Il est possible de souscrire un prêt hypothécaire commercial auprès d'investisseurs privés, d'une banque prêt hypothécaire ou encore d'un courtier prêt hypothécaire.

Les conditions du prêt sont adaptées en fonction des besoins et du projet de l'entreprise, que ce soit pour le montant, la durée ou encore les mensualités.

Il est généralement demandé à l'entreprise de fournir :

  • ses relevés de compte,
  • ses comptes de bilan,
  • mais aussi son bilan prévisionnel.

Les documents comptables peuvent être demandés sur les 3 dernières années.

Aussi dans la rubrique :

À savoir

Sommaire