Taux prêt hypothécaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Les taux appliqués pour un prêt hypothécaire sont semblables à ceux appliqués pour les autres types de prêts. On retrouve donc deux types de taux de prêt hypothécaire : taux fixe et taux variable.

Le taux fixe du prêt hypothécaire

Le taux fixe est, avec le taux variable l'un des deux taux d'intérêt appliqués pour un prêt hypothécaire.

Définition

Un taux fixe est un taux d'intérêt déterminé par l'organisme financier au moment de la souscription du prêt hypothécaire et pour toute la durée de celui-ci.

Il est fixé en fonction des taux du marché en vigueur au moment de la souscription.

Les organismes financiers se basent donc sur des taux de référence pouvant être fournis par :

  • l'OAT (Obligations Assimilables du Trésor) ;
  • les taux des emprunts d'État TMO (taux des emprunts garantis par l'État) ;
  • les taux des emprunts d'État TME (taux des emprunts d'État long terme).

L'organisme prêteur applique ensuite un pourcentage supplémentaire qui peut être négociable, notamment pour les prêts hypothécaires souscrits sur une courte durée, et lorsque l'emprunteur verse un fonds initial important.

Avantages

Le taux fixe permet de connaître le montant exact des mensualités, mais aussi le coût total du prêt hypothécaire.

Avec un taux fixe, le prêt hypothécaire n'est pas touché par les éventuelles variations à la hausse du marché financier.

Inconvénients

Les taux appliqués en cas de prêt hypothécaire à taux fixe sont généralement plus élevés qu'avec un taux variable.

Il faut également savoir que l'emprunteur ne pourra pas bénéficier des éventuelles baisses des taux d'intérêt.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Taux variable du prêt hypothécaire

Le taux prêt hypothécaire peut être accordé avec un taux variable, notamment pour les prêts de courte durée.

Définition

Un prêt hypothécaire à taux variable est un prêt pour lequel le taux varie pendant toute la durée du prêt.

Afin de fixer un taux variable, les organismes financiers se basent sur des taux interbancaires à court terme dont les plus répandus sont :

  • Euribor 3 mois ;
  • Euribor 12 mois.

Les organismes financiers appliquent ensuite une marge sur ce taux d'intérêt.

Cette marge peut être plus ou moins importante, et prend en compte la durée du crédit, la capacité de remboursement de l'emprunteur, mais aussi le capital initial versé à la souscription du prêt.

Avantages

Les taux appliqués en cas de taux variables sont en général moins élevés que pour les taux fixes.

L'emprunteur bénéficie des baisses des taux du marché financier.

Inconvénients

L'emprunteur ne peut pas connaître le montant de ses mensualités à l'avance, ni le coût total de son prêt hypothécaire.

En cas de hausse des indices interbancaires, les mensualités peuvent être très élevées, et le prêt aura alors un coût important.

L'emprunteur ne peut pas savoir si le prêt à taux variable sera avantageux ou non.

Aussi dans la rubrique :

À savoir

Sommaire